Pénurie de microprocesseurs: retard livraison voiture | LIZY.be
FR
Retour
Blog

La pénurie de microprocesseurs crée des retards de livraison de voitures

La pénurie mondiale de microprocesseurs ne cesse d’augmenter les retards sur les délais de livraison de voitures. La chaîne de production automobile ralentit, le nombre de voitures sur le marché baisse de 15 % et les délais de livraison vont jusqu’à doubler. 

Alors, on peut se demander quel est le lien entre le manque de puces électroniques et un secteur si différent qu’est l’automobile. Qu’est-ce qui a déclenché cette crise ? Quel est son impact ? Que puis-je faire face à ça ? 

Découvrez toutes les réponses dans cet article ! 

  • Pourquoi la pénurie de microprocesseurs impacte le secteur automobile
  • Une pénurie de micropuces venant de plusieurs sources
    COVID-19
    Deux catastrophes
  • Un secteur automobile souffrant du manque de microprocesseurs
  • Une crise dont nous ne sommes pas près de sortir
  • Le leasing comme solution aux délais de livraison

Let’s go !

Pourquoi la pénurie de microprocesseurs impacte le secteur automobile

microprocesseurs dans tableau de bord voiture

De nos jours, la technologie se trouve dans chaque aspect de notre quotidien. Le secteur automobile n’a bien sûr pas été épargné. En effet, il n’est pas rare de trouver plus de 100 microprocesseurs dans les nouvelles voitures. Ces dernières sont entre autres nécessaires pour les écrans numériques, les systèmes d’information et les caméras qui vous permettent de vous garer facilement !

On peut dès lors facilement imaginer le fiasco si les constructeurs automobiles ne pouvaient plus obtenir de microprocesseurs en suffisance… Eh bien, c’est le cas depuis environ un an.  

Une pénurie de micropuces venant de plusieurs sources

Il s’avère que, déjà en temps normal, les fournisseurs de semi-conducteurs ont des difficultés à satisfaire la demande. Effectivement, ces puces informatiques ne se fabriquent que dans des usines très spécifiques assurant notamment l’absence totale de poussière et d’électricité statique. Il y a donc un nombre limité d’usines pouvant fabriquer ces micropuces. 

À cela est venu s'ajouter un enchaînement d’évènements ralentissant la fabrication de microprocesseurs. 

COVID-19

C’est sans surprise que la crise sanitaire a joué son rôle dans cette pénurie. Suite au confinement, les ventes de voitures ont baissé, ce qui a amené les constructeurs automobiles à réduire leurs commandes de micropuces auprès des fabricants. Les usines de microprocesseurs elles-mêmes ont également dû se mettre en pause à cause du confinement.

En parallèle, le temps passé à la maison a explosé. Il en est ressorti deux grands phénomènes : une hausse de la demande d’outils de télétravail et une explosion de la demande de consoles de jeux vidéo avec la sortie de la PlayStation 5 et de la Xbox Series S/X. Les entreprises technologiques se sont donc jetées sur le stock de semi-conducteurs délaissés par le secteur automobile. 

Pourtant, à partir du troisième trimestre 2020, les ventes de voitures se sont remises à augmenter plus vite que prévu. De retour vers les quelques usines de puces électroniques, les géants de l’automobile se sont retrouvés en fin de file. De plus, recommencer à fabriquer certains types de microprocesseurs peut prendre jusqu’à six mois. Ceci a noté le début de gros retards sur toute la chaîne de production de voitures. 

Deux catastrophes

Alors que la situation était déjà compliquée comme ça, elle a encore empiré. En février 2021, le Texas a été touché par l’une des pires tempêtes de son histoire, menant à des coupures d’électricité généralisées. Les usines texanes de microprocesseurs se sont retrouvées fermées et ont mis plusieurs mois à retrouver leur capacité habituelle. À noter que 12 % de la production mondiale de semi-conducteurs vient des États-Unis, avec une grande proportion venant du Texas. Suite à ça, les acheteurs se sont rués sur les puces, résultant en une production texane entièrement réservée 12 mois à l’avance.  

Mais ce n’est pas tout.

Comme si ça n’était pas déjà assez, en mars 2021 une importante usine de semi-conducteurs japonaise a pris feu. Cette tragédie a endommagé 17 de ses machines de production, empêchant l’usine de fonctionner pendant plusieurs mois. 

Ce qui paraît comme deux incidents isolés ont eu des conséquences majeures sur le marché mondial de puces électroniques déjà mis à mal. Ces évènements ont participé à la baisse de l’offre de microprocesseurs déjà en chute, et donc aux énormes retards de livraison de véhicules dans le secteur automobile.

Un secteur automobile souffrant du manque de microprocesseurs

parc automobile, microprocesseurs dans voitures

Le résultat est sans appel, le secteur automobile a été frappé de plein fouet par cette crise de l’offre de microprocesseurs. Les géants de l’industrie font face à des pertes énormes. Aucune marque ne semble à l’abri. 

Par conséquent, le nombre de véhicules neufs introduits sur le marché est en chute. On observe une baisse de 15 % entre le nombre d’immatriculations d’automobiles françaises neuves en août 2021 et en août 2020. Cela en considérant qu’août 2020 avait déjà montré un déclin de 20 %. La société Boston Consulting Group (BCG) a récemment estimé entre 7 et 9 millions le nombre d’unités perdues en 2021, ce qui représente entre 10 et 12 % de la production mondiale ! 

Les délais de livraison de voitures doublent

Avec tous ces évènements, les chaînes de production de véhicules sont ralenties, parfois au point de doubler le délai de livraison. 

Par exemple, une Renault Clio est passée d’un délai de livraison de deux à quatre mois. La Renault Arkana quant à elle peut prendre jusqu’à six mois pour être livrée. 

De plus, puisque les constructeurs désormais dépendent des fabricants de microprocesseurs, chaque option additionnelle sur votre nouvelle voiture risque d’allonger le délai de livraison. Alors qu’une Peugeot 2008 avec tableau de bord numérique compte déjà trois mois de retard, ajouter le système audio Focal des Peugeot 508 GT ou GT Pack vous vaudra deux mois additionnels d’attente. La Peugeot 5008 quant à elle est passée de trois à huit mois de délai de livraison. Vous avez un aperçu du temps additionnel nécessaire pour chaque option sur Peugeot ici.

Et ce ne sont pas des cas isolés. 

Armez-vous de patience en commandant votre Dacia Sandero puisqu’il vous faudra désormais attendre environ neuf mois avant de la recevoir. Le délai d’une Audi Q3 Sportback passe de cinq à neuf mois d’attente. La nouvelle Fiat 500 électrique bat tous les records avec six mois additionnels de délai, soit dix mois d’attente au total

Une crise dont nous ne sommes pas près de sortir

Cela fait environ un an que le manque de microprocesseurs s’est fait remarquer, pourtant nous n’en sommes toujours pas à la fin. Les arriérés de commande se sont tellement accumulés qu’un fabricant de semi-conducteurs a reconnu que toute commande passée aujourd’hui par un constructeur automobile ne pourrait pas être honorée avant 40 semaines

Le marché des puces électroniques souffre d’un sous-investissement chronique, et ça n’est pas près de prendre fin. Alors qu’actuellement les usines fonctionnent déjà à 100 % de leur capacité, il faudrait entre 18 et 24 mois pour qu’une nouvelle exploitation soit opérationnelle. Cela ne semble donc pas une solution satisfaisante sur le court terme. 

Le leasing comme solution aux délais de livraison

Malheureusement, peu de solutions s’offrent à vous face à ces délais de livraison exorbitants. 

Tout d’abord, si vous avez déjà passé commande pour votre voiture, en tant normal vous devriez pouvoir résilier le contrat dès que le délai de livraison prévu est dépassé. Cependant, dû au caractère exceptionnel de la crise sanitaire ayant déclenché cette sous-offre de puces, il est peu probable qu’un juge vous y autorise. 

Ensuite, vous pouvez choisir une voiture préconfigurée ou exposée chez le concessionnaire. Des options plus basiques auront l’avantage d’afficher des délais de livraison plus courts, mais vous forceront à faire des concessions.

Vous avez également l’option de prendre une voiture de remplacement en attendant votre commande. Notez qu’il est néanmoins assez rare que les concessionnaires automobiles vous en offrent une. Vous devriez donc la louer par vos propres moyens ce qui peut vite devenir cher.

Finalement, une possibilité pour ne pas devoir faire de concession est le leasing. Plus de délai de livraison à s’en tirer les cheveux, avec LIZY vous recevez votre voiture en 3 semaines après signature du contrat ! De plus, comme nous travaillons avec des voitures de stock ou d'occasion, nous sommes jusqu'à 40 % moins chers que les voitures neuves. Profitez dès maintenant de notre offre tout-compris super avantageuse !