Retour
article

Connaître votre bonus-malus et l'attestation de sinistralité

📚 Bonus-malus et attestation de sinistralité : quelle est la différence ?

Vous avez certainement déjà entendu parler du bonus-malus dans le contexte des assurances auto. Mais de quoi s’agit-il ? Comment fonctionne le système ? Et en quoi diffère-t-il d’une attestation de sinistralité ? Vous trouverez ici les réponses à toutes vos questions.

Bonus-malus signifie littéralement bon-mauvais. C’est d’ailleurs une description précise de ce que représente votre degré de bonus-malus : il s’agit de déterminer dans quelle mesure vous conduisez bien et de manière responsable, par rapport à la fréquence des accidents dus à la distraction ou à une conduite irresponsable. Le résultat a un impact considérable sur la prime que vous payez pour votre assurance auto. 

Le système de bonus-malus existe depuis les années 1970 et n’est plus obligatoire de nos jours. Les assureurs n’utilisent plus tous le même système pour évaluer votre comportement au volant : certains ont encore recours au bonus-malus, tandis que d’autres utilisent une attestation de sinistralité. Dans les deux cas, le système sert d’outil de mesure pour l’assureur. Il lui permet d’évaluer le risque que vous causiez des accidents (auquel cas il devra mettre la main au portefeuille) à l’avenir. 

⚖️ Comment est calculé le bonus-malus ?

Le principe est simple : plus vous causez d’accidents, plus votre bonus-malus est élevé, plus votre assurance est chère. À l’inverse, votre bonus-malus et votre prime diminuent au fur et à mesure de vos années de conduite sans accident en tort. 

En pratique, les assureurs n’appliquent pas tous exactement la même méthode de calcul. Vous commencez généralement à un niveau de bonus-malus de 11, ou 14 s’il s’agit d’une voiture de société. Le bonus-malus baisse d’un point par année sans accident. Vous êtes responsable d’un sinistre ? Il augmente de 5 points.

En tant que conducteur débutant avec un bonus-malus de 11 ou 14, vous payez normalement l’intégralité de votre prime d’assurance. Vous êtes à 0, voire moins (le bonus-malus peut descendre jusqu’à -4 chez certains assureurs) ? Vous payez environ 50 % de moins. Si votre score augmente (22 étant le maximum), il se peut que votre facture soit deux fois plus élevée que le prix de base. Vous avez donc tout intérêt à conduire prudemment !

📝 Qu’est-ce qu’une attestation de sinistralité ?

Certains assureurs ont abandonné le système de bonus-malus et travaillent plutôt avec une attestation de sinistralité. Plutôt qu’un calcul complexe qui prend en compte toute votre carrière de conducteur, ce document reprend l’historique des accidents que vous avez causés au cours des cinq dernières années. La liste est longue ? Vous payerez plus cher que si votre attestation de sinistralité était vierge.